Afin de mieux comprendre qui sont les développeurs web, nous avons réalisé une petite interview avec trois d’entre eux. Simon est développeur chez Kubosphère, Mohand chez N-Sens et Bruno chez Buddyweb.

Pouvez-vous décrire en quelques mots ce qu’est un développeur web?

Simon: C’est une personne qui traduit techniquement les besoins fonctionnels d’un client dans un language que le serveur comprend. En fait le développeur web est un technicien.

Bruno: C’est celui qui développe des applications, des sites ou des solutions a l’aide de différents langages et qui les rend fonctionnels.

Quelle formation avez-vous suivie?

Simon: Suite a ma reconversion j’ai suivi une formation pour adulte de développeur logiciel par le GRETA.

Bruno: Je n’ai pas eu de formation spécifique, j’ai appris seul grâce à internet et à des amis.

Mohand: J’ai fait un master en management des systèmes d’informations en école de commerce.

Quelles sont les qualités indispensable pour être développeur?

Simon: La curiosité, la créativité, la persévérance et énormément de logique. Mais il faut surtout avoir conscience des besoins du client, c’est à dire trouver la meilleure solution pour un projet tout en respectant les délais.

Bruno: Effectivement être créatif est important. Il faut également être bien organisé et être logique dans chacun de nos raisonnements.

Quelle est la plus grosse difficulté dans ce métier ?

Simon: En réalité il y à deux grandes difficultés qui se valent : Les délais, on est souvent pressé, et de bien comprendre la demande du client pour viser juste.

Bruno: Il faut également être patient et serein. Parfois on est face à une difficulté et les choses ne fonctionnent pas alors qu’on est sûr qu’on a tout bien fait. Il faut savoir prendre du recul sur son travail.

Mohand: Réaliser des estimations sur la quantité de travail nécessaire à réaliser une prestation. Chaque projet est différent et parfois il est difficile d’estimer le temps que cela va nous prendre.

Comment se compose une équipe pour réaliser un projet web?

Simon: Chez nous il y a une personne en relation avec le client, c’est indispensable. Il y a également un développeur pour le serveur, un intégrateur spécialisé sur des technologies particulières, un designer et un chef de projet qui anime toute notre équipe. Peut importe le nombre, il faut remplir chacun de ces rôles.

Bruno: Ici on a un chef de projet, un webdesigner, un développeur et un intégrateur. Ce sont différentes compétences mais il peut y avoir une personne qui fait plusieurs de ses taches. Notamment dans des agences à taille humaine comme la nôtre.

Comment se déroule un projet ?

Bruno: Nous analysons les besoins du client pour réaliser une proposition technique. Si cette proposition est acceptée, on organise une réunion Kick-off pour lancer le projet. On commence par travailler l’ergonomie, puis la création graphique, et enfin le développement et l’intégration graphique. Puis nous réalisons une série de tests sous différents environnements (différents navigateurs, tailles d’écrans, différents appareils comme les tablettes et mobiles) . Pour finir nous présentons le projet au client qui valide ou qui demande éventuellement des retouches.

Comment voyez-vous ce métier dans quelques années ?

Simon: C’est très compliqué d’avoir une idée précise car c’est un métier qui bouge. On sait qu’on ne fera pas la même chose toute notre vie. Dans l’avenir il faudra toujours développer quelque soit le langage et les technologies, il faudra s’adapter. Est ce qu’on aura un language unique ? On ne sait pas, ce qui est sûr c’est que dans 5 à 10 ans le métier de développeur va beaucoup changer.

Bruno: A mon avis le métier de développeur va se démocratiser, il y a besoin de développeurs dans tout les secteurs d’activité. Tout comme le “webmaster” des années 2000 qui faisait à lui tout seul design, ergonomie, développement et intégration, et qui s’est transformé en autant de métiers différents, le développeur web va sûrement se spécialiser à l’avenir.

Mohand: Je pense qu’il y aura moins de petits acteurs mais que le marché va se consolider autour d’entreprise de taille intermédiaire PME. Et dans chaque agence on trouvera un peu toutes les compétences, du webmarketing, conception, ergonomie,…

Les technologies évoluent très vite, comment êtes-vous au courant de toutes les nouveautés?

Simon: La veille technologique est une partie très importante, il faut partager avec d’autres personnes, participer a des évènements, et se renseigner sur internet. Tous les matins je vais consulte l’actualité du développement sur une série de sites web ! On peut aussi le faire grâce aux demandes des clients, si le besoin est nouveau on peut l’essayer.

Bruno: Je suis des personnes influentes sur les réseaux sociaux et je visite des sites internet régulièrement. Si j’entends parler de nouvelles technologies, j’aime bien prendre un peu de temps pour les tester moi même.

Quels sont les langages que vous utilisez ?

Simon: J’utilise PHP coté serveur et JAVASCRIPT qui est un language grâce au quel on s’occupe de la décoration du site. Nous utilisons également HTML et CSS. Chacun de ces languages ont la même logique c’est seulement la syntaxe qui change.

Bruno: Je travaille beaucoup sur PHP et Javascript et j’ai une bonne connaissance des langages HTML et CSS.