Il y a plein de raisons d’arrêter d’utiliser Google : privacité, éthique, pratique, ou tout simplement pour arrêter de nourrir le monstre qui est bien parti pour en finir avec l’humanité un de ces jours.

On a donc testé quelques alternatives pour vous. Différentes approches, différentes promesses. Découvrez tout de suite les moteurs de recherche de l’internet d’aujourd’hui.

DuckDuckGo : Le moteur de recherche respectueux de la privacité

DuckDuckGo est le “moteur de recherche qui ne vous espionne pas”. Soucieux du respect de la vie privée, il n’y a pas de trackers ni sur le moteur de recherche, ni sur les publicités. Aucune information personnelle n’est conservée. La classe.

Ecosia : Le moteur de recherche écolo

Ecosia : “lancer une recherche pour planter des arbres”. Ils gagnent de l’argent avec les liens sponsorisés et reversent 80% des ces revenus à des associations environnementales. Ecosia est en fait un meta-moteur de recherche : sous le capot, c’est en fait les résultats de Bing qui s’affichent. Ecosia est totalement transparent sur son activité et publie des rapports financiers tous les mois.

Lilo : La recherche solidaire

Lilo est également un moteur de recherche engagé. Chaque recherche permet d’obtenir des “gouttes” que l’on peut convertir en don pour une association de son choix. Sympa ! Comme Ecosia, ils agissent comme une sur-couche d’autres moteurs de recherche (Google et Bing pour le coup).

Bing : Le challenger qui n’a pas su s’imposer

Conçu par Microsoft en copiant clairement Google sur tous les points, Bing n‘a jamais vraiment réussi à inquiéter Google. Pourtant, Microsoft avait soi-disant réalisé un test qui prouvait que ses résultats étaient meilleurs que ceux de Google… Malgré son éternelle 2ème place ils est néanmoins un très bon moteur de recherche.

Personnellement, en tant que développeur, j’aime bien leur API de recherche qui m’a bien servi pour certains projets.

Twitter : L’information LIVE

Si vous cherchez l’actualité immédiate sur un évènement qui se passe en ce moment même, Twitter est votre meilleur allié.

Twitter n’obéit pas aux mêmes règles que les moteurs de recherches : Il n’a pas à indexer des millions de sites pour en trier l’information. Tout est déjà sur sa plate-forme.

Google Maps : Recherche de lieux

Bon j’avoue, ce n’est pas une “vraie” alternative à Google, mais cela vaut quand même le détour !

Avec toujours plus de lieux répertoriés, Google Maps permet de rechercher des lieux et de consulter les photos et les avis des utilisateurs. La disposition des résultats sur une carte et le fort côté social en font un moteur de recherche très efficace pour des recherches de restaurants, attractions touristiques et lieux particuliers.

Quora : Des questions et des réponses

Comme nous l’avons vu, un moteur de recherche ce n’est pas forcément des résultats soulignés en bleu sur un fond blanc ! Quora en est l’exemple : c’est une plate-forme de questions et réponses, un peu comme Yahoo Questions/Réponses mais avec des gens intelligents.

La version anglaise a pratiquement la réponse à tout, tandis que la version française est un peu moins fournie. Et dans tous le cas, vous pouvez toujours poser votre propre question si vous ne trouvez pas ce que vous voulez…

Siri / Alexa : Les assistants vocaux

2017 est l’année de sortie de l’Amazon Echo, du Google Home et du HomePod d’Apple. Tous investissent dans la sortie d’un assistant vocal, même si leur arrivée dans nos salons en intimide plus d’un.

Ces assistants sont déjà présents sur nos smartphones et sur quelques ordinateurs. Ils nous permettent une recherche vocale et non plus visuelle. Le recherche vocale est pressentie pour remplacer petit à petit la recherche textuelle.

Lycos : L’oublié

Et pour finir on vous laisse avec Lycos, qui autrefois faisait concurrence à Google pour ceux qui s’en souviennent (va chercher Lycos !).

Eh oui, le moteur de recherche est toujours sur internet. C’est moche, c’est kitch et c’est lent, mais ça fait du bien une fois de temps en temps !