Les adresses URLs sont omniprésentes dans le web depuis sa création. Elles nous permettent d’accéder facilement à des ressources et de les partager. L’adresse web de cet article est affichée en ce moment en haut de votre navigateur, il nous est impossible d’imaginer le web sans elles !

Cependant, elles ont du mal à s’adapter au web d’aujourd’hui. Les URLs sont des vestiges d’un passé dans lequel le web était statique et linéaire. Leur utilisation est adaptée dans un environnement de type : 1 adresse URL = 1 page.

Le web dans lequel vous naviguez aujourd’hui est bien plus dynamique et complexe. Malheureusement les URLs ne sont pas capables de vous retranscrire cette nouvelle dimension.

Voici quelques raisons qui, selon moi, vont nous pousser à éloigner les adresses URLs de l’utilisateur dans un futur proche.

Nous n’aurons bientôt plus jamais à recharger les pages web

Nous sommes aujourd’hui capables, grâce à AJAX, de mettre à jour le contenu d’une page sans devoir la recharger. Cela améliore la vitesse et l’expérience utilisateur.

On a donc un contenu qui peut être mis à jour constamment sur la même page.

… Sur la même page ?

Oui, sur la même page, donc sans changer l’adresse URL. Néanmoins il reste possible de changer également l’URL durant ce processus, comme dans cette demo (admirez au passage le confort de la navigation sans rechargement de la page).

Mais cette demo simule un cas très simple : celui d’un concept “page par page”. En cliquant sur “New York”, ont charge la page “New York” et on ajoute “new-york” à la fin de L’URL.

Imaginons qu’en cliquant sur un bouton on ajouterait un ou plusieurs blocks dynamiques de contenu sous la page “New York”, serait-il possible d’avoir une URL pertinente ? Difficile.

On constate donc qu’en sortant d’une navigation dite “page par page”, les URLs ne nous apportent donc pas d’information suffisante sur le contenu affiché.

Les adresses URLs ne sont pas user-friendly

Une adresse URL est un identifiant technique qui permet au navigateur de localiser une ressource web. Pourquoi est-elle toujours affichée à l’utilisateur ?

Parce qu’on a jamais rien connu d’autre. Tout simplement.

Google affiche désormais des fils d’Ariane (1) dès que possible au lieu des URLs des résultats (2).

Les URLs, mêmes optimisées, posent des grand problèmes de compréhension :

  • Il n’y pas d’espaces (c-est-vrai-que-c-est-mieux-avec-des-espaces-non?)
  • Les accents et les caractères spéciaux sont mal gérés
  • Elles commencent par “http://www” et contiennent des symboles bizarres
  • Elles contiennent souvent des paramètres polluants (ex : ”/?cid=3603”)
  • Problème de compréhension pour les langues n’utilisant pas l’alphabet latin
  • Elles sont souvent longues : Difficile pour la communication (surtout hors du web)

Depuis iOS 7, Safari n’affiche plus les URLs des pages, seulement le nom de domaine principal.

Les adresses URLs perdent leur utilité dans les applications web

Si vous utilisez une application web (logiciel porté sur le web et consultable via le navigateur), il est très probable que l’adresse URL ne vous apporte aucune information.

On jette un coup d’oeil ?

Dans ces cas là, on se demande vraiment à quoi sert la barre d’adresse du navigateur.

Le contenu est toujours plus personnalisé

Même si le web est toujours plus personnalisé, les URLs n’ont pas changé. C’est à dire qu’en consultant la même URL, chaque utilisateur y verra un contenu différent.

De nombreux paramètres vont modifier le contenu d’une même URL : La connexion (ou non) de l’utilisateur au service, sa géolocalisation, la langue de son navigateur, ses configurations, son historique, etc.

On est donc ici loin du principe énoncé sur Wikipedia pour les URLs:

“Une URL absolue permet d’indiquer comment accéder à une ressource indépendamment de tout contexte où elle peut être précisée ou transmise”.

En effet on accède désormais à des ressources multiples personnalisées en fonction du contexte (paramètres énoncés plus haut).

L’adresse web www.facebook.com avec ou sans connexion. L’URL ne donne pas d’information sur la page consultée (page de “login” ou “fil d’actualité”)

Pour conclure

Les adresses URLs sont un des pilliers du web, les navigateurs s’en servent et s’en serviront probablement pendant de nombreuses années encore.

C’est l’interaction directe entre l’utilisateur et l’adresse URL qui devient obsolète (l’utilisateur doit la saisir, s’en servir pour s’orienter dans un site, etc.). En effet les URLs manquent d’ergonomie et ne délivrent pas toujours d’information pertinente à l’utilisateur.

On pourrait imaginer des solutions dans lesquelles les adresses URLs ne seraient pas affichées, mais seraient juste le moyen technique d’accéder une ressource. Des interfaces utilisant les données structurées et les données META pourraient être une alternative crédible pour pallier ces problèmes.

Que pensez-vous de l’avenir des adresses URLs pour l’utilisateur final ? Vont-elles disparaître de nos futures interfaces ?