Cet article nous est écrit par notre ami Julien Fernandez, planneur stratégique chez Pavillon Rouge, agence de productions audiovisuelles.

Dans ce vaste terrain de jeu qu’est la toile, se trouve une mine d’or pour les publicitaires : Youtube.

La plate-forme au milliard de vidéos vues hebdomadairement attire toutes sortes de marques ; du luxe à la grande distribution. Cet engouement croissant va de pair avec l’attrait des marques pour les campagnes digitales et interactives. Mais concrètement, quelles sont les possibilités du Youtube marketing concernant vos marques ?

Vous avez dit YouTube ?

La plate-forme de vidéos en ligne connue de tous est rachetée en 2006 par Google, et devient alors le leader de la vidéo sur le net. Depuis des années, les marques exploitent l’hébergeur et imposent aux utilisateurs de devoir regarder une courte publicité avant, après ou pendant leur contenu vidéo. Mais aujourd’hui, les marques utilisent Youtube aussi autrement en créant une chaîne qui leur est dédiée, rentrant ainsi dans une logique de « marque-média ».

Qu’est ce que cela permet ?

Le partage de contenu vidéo se retrouve facilité grâce aux nombreux boutons de partage vers les réseaux sociaux les plus utilisés, comme Facebook, Pinterest, Tumblr, Twitter, Linkedin, etc…et la possibilité de produire des clips viraux est d’autant plus accessible.

Quant aux contenus de vos vidéos, ces derniers prennent une toute autre dimension ; les marques ont tendance à transformer l’internaute en réel acteur de la publicité. C’est le cas avec la marque de correcteur Tippex qui a fait le buzz en laissant la possibilité aux internautes de choisir la suite de sa publicité. http://www.youtube.com/user/tippexperience?feature=watch.

Ce type de mécanisme est particulièrement efficace car on mémorise plus facilement nos propres idées que celles des autres.

Ludique, fun, vivante, la publicité interactive sur Youtube sait adapter un ton « léger» admis d’emblée, laissant une liberté presque sans limite aux créatifs. Exactement comme l’a fait Smartwater, avec Jennifer Aniston http://www.youtube.com/embed/6714wTb_T3w

Pour les marques intégrants une logique plus ROIste, le suivi de performance de la vidéo est facilité et clair. Chaque call to action peut être suivi afin de déterminer les best practices en fonction de vos objectifs initiaux.

Qu’en font les marques ?

Cela peut aller de la simple publicité interactive, au réel court métrage évolutif, en passant par des vidéos informatives sur votre société ; interview, visites guidées de la boite…

— Les shoppable vidéo, réponses directes au e-commerce. Elles intègrent des liens vers les produits mis en avant dans la vidéo. En utilisant un tel mécanisme, les marques créent un stimulus qui va inciter à l’achat en présentant leurs produits en action, et elles vont ainsi gagner le fameux ZMOT (Zero Moment Of Thruth). Juicy Couture, dont la chaîne Youtube rassemble 3474 abonnés, utilise ce principe avec succès. http://www.youtube.com/user/juicycouture?feature=watch

— Les « tuto », comme ceux d’Ikea, qui sauvent les âmes en détresse face à une commode impossible à monter. La marque intègre également un discours publicitaire, car, en plus d’aider réellement ses clients, elle attire un nouveau public et renforce son image de firme pédagogique et compréhensive. Cette méthode permet également de rester en contact soutenu avec sa cible.

— Et encore plus de possibilités grâce à Youtube

  • La publicité peut devenir complexe, et ne plus être qu’une simple vidéo, que l’on regarde passivement. Dans le cas de Durex, par exemple, la marque de préservatif a su utiliser les thumbnails pour faire passer son message auprès d’un public (au proche orient) pour qui parler de sexualité est tabou. Il devient alors possible de jouer avec les outils présents sur la plate forme http://www.buzzman.eu/fr/campagnes/Power-of-imagination/
  • Des vrais courts métrage, comme Intel qui, plusieurs fois, a diffusé des productions participatives diffusées sur Youtube:
  1. -La marque s’associe à Toshiba pour sa fabrication de processeurs, et fait appel à Pereira & O’dell le temps d’une web-série de 6 épisodes. Ces derniers font très subtilement de la publicité pour les composants internes de leurs processeurs en réalisant un message poétique sur la beauté intérieure.

http://www.youtube.com/watch?v=ZWvDMNpRH1E Ce travail de longue haleine totalise 70 millions de vues et leur confère une image de marque créative, et non pas « distante» comme pourrait facilement l’être une entreprise d’un tel secteur. De plus, là encore, le consommateur peut se sentir impliqué dans le sens où la marque lui offre la possibilité d’être le héros.

En conclusion

Si initialement pour une marque, avoir une chaîne Youtube servait à être présent là où ses consommateurs se trouvent (c’est à dire sur le net), aujourd’hui, l’enjeu va au delà. Les possibilités de création, de réalisation et d’interaction rendent essentiel une présence sur une telle plate forme !

Cette présence doit impérativement s’associer aux réseaux sociaux pour un résultat optimal. Les réseaux sociaux ne sont plus seulement une caisse de résonance, mais plutôt le lieu où l’issue d’une campagne publicitaire se prolonge. Partages et commentaires sont les ingrédients clefs d’une bonne stratégie youtube. Il ne suffit pas simplement de diffuser une vidéo, il faut également la porter jusqu’au bout.